Qu’est-ce qu’un community manager ?

Avec la montée des réseaux sociaux et l’importance qu’ils ont désormais pour toutes les entreprises, le métier de community manager est devenu très recherché. C’est d’ailleurs l’un des métiers de la communication les plus prisés de nos jours sur les réseaux sociaux.

Dans cet article, nous allons vous expliquer en détail ce qu’est un community manager, en quoi il est important d’en avoir un, et également quelles sont ses missions.

Le rôle du community manager

Le community manager, que l’on nomme en français “animateur de communauté”, est le lien direct entre la structure pour laquelle il travaille et tous ses consommateurs et possibles futurs clients.

Il est en quelque sorte le porte-parole de la marque pour laquelle il travaille, car c’est lui, au travers des messages qu’il envoie, qui va faire passer des messages, et ce de manière très directe.

Contrairement aux publicités, qui tentent de véhiculer des messages pour vendre, le community manager est là pour établir un dialogue entre l’entreprise et ses clients. Cela fait que ceux-ci se sentent plus impliqués en tant que clients dans l’entreprise, car l’on montre que l’on s’intéresse à eux.

Ces interactions permettent alors de faire vivre la marque, et de fidéliser les utilisateurs. C’est ce que l’on appelle créer une communauté. Mais le plus difficile n’est pas de créer la communauté ; c’est de la garder. C’est la préoccupation première du community manager.

Pour maintenir sa communauté, rien de plus simple dans les faits : il faut l’animer continuellement, car si le community manager est absent, la communauté se sentira délaissée par la marque et partira.

Le travail du community manager se fait donc principalement sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, YouTube…), car c’est sur les réseaux qu’il trouvera le plus de personnes susceptibles d’adhérer à la communauté qu’il souhaite créer.

Ses différentes manières de communiquer doivent s’adapter au réseau auquel il fait face. Dans le cas de Twitter, qui est assez libre pour un community manager, celui-ci pourra véhiculer son message de différentes manières : en quelques caractères, via des vidéos très courtes, des images, et même des hashtags qui feront vivre la communauté, car celle-ci débattra et fera vivre elle-même la “trend” que le community manager essaye de lancer. Sur Instagram, les messages passés se feront plus dans le visuel que dans l’écrit.

Avoir une culture d’entreprise

Lorsque l’on est community manager, on sait qu’il faut que la culture d’entreprise soit assez solide pour que celle-ci puisse marcher.

En effet, les messages que le community manager transmettra à sa communauté dénotent de la culture d’entreprise, et doivent se calquer obligatoirement sur les messages qu’elle transmet. C’est pourquoi il est important de garder une bonne image de marque.

On sait que lorsqu’une information est publiée sur la toile, bien qu’on l’efface le plus rapidement possible, une trace reste ancrée à jamais dans la mémoire d’Internet. Le community manager doit donc faire très attention à ce qu’il publie, car cela peut avoir de grandes répercussions pour lui et pour la marque.

Bien entendu, certaines marques se servent de cela pour booster leurs ventes. C’est ce que l’on appelle le “bad buzz”, soit quelque chose qui a été dit ou fait, ce qui résulte à une dégradation de l’image de l’entreprise mais qui pousse quand même au final à vendre, car cela agit tout de même comme une publicité, bien qu’elle soit mauvaise.

Cependant, le “bad buzz” est à double tranchant, et il est très délicat pour un community manager de l’utiliser.

Comment devenir community manager ?

Aujourd’hui, vous pourrez trouver une formation de community manager dans toutes les écoles formant au digital, ce qui n’était pas le cas il y a une dizaine d’années. Mais vous pouvez également être community manager en autodidacte, ce qui signifie que vous n’aurez pas reçu de formation pour exercer ce métier.

Aujourd’hui, le métier de community manager est ouvert à tous, que l’on soit formé pour cela, ou non. Quoi de plus normal lorsque l’on grandit avec les réseaux sociaux ?


Désormais, vous connaissez un peu mieux le métier de community manager. C’est un métier très attractif car vivre en publiant sur les réseaux sociaux semble faire rêver, mais cela demande tout de même beaucoup de travail derrière, et beaucoup de conséquences si celui-ci est mal réalisé.

En tant que community manager, vous aurez un grand pouvoir : celui de représenter votre marque en public, et, par conséquent, cela implique beaucoup de responsabilités.

Ce guide est écrit par... Luke Devern

L’expertise marketing digital à portée de main

Vous souhaitez vous lancer sans accompagnement ? Pas de soucis. Nous mettons à votre disposition une suite de guides pour répondre à votre besoin.